Bicentenaire du lycée de France

Petite Chronologie

Le premier Lycée Impérial (1804-1814; 1815) :
Loi du 11 floréal an X (1 mai 1802) : création des lycées.
Arrêté du 16 floréal an XI (6 mai 1803) : création d’un lycée à Metz; lieu prévu : l’ancienne abbaye Saint-Vincent et l’ancien hôpital Saint-Georges.
14 vendémiaire an XII (6 octobre 1804) ouverture du lycée, avec 200 élèves (dont 140 internes)
Juillet 1803 : 405 élèves.

Le Collège Royal :
Effectifs : 233 élèves en octobre 1815; 416 en novembre 1827; 707 en 1847.
1844-1846 : construction du Petit Collège (aujourd’hui « le Petit Lycée »)

Lycée (1848-1851) :
Effectifs : 703 élèves pour l’année scolaire 1848-1840; 480 au moment du Coup d’Etat du 2 décembre 1851.

Le second Lycée Impérial (1852-1870) :
Effectifs : 396 en 1857-1858; 569 en 1869-1870.
1865 : création d’un « enseignement secondaire spécial ».
1868-1869 : construction d’un bâtiment le long de la rue Goussaud pour accueillir les classes préparatoires aux grandes écoles.

Kaiserliches Lyceum (1871-1918) :
Effectifs : 87 élèves à la rentrée 1871; 522 en 1879; 549 en 1913 (pour le lyceum seul).
Création de l’Oberrealschule en établissement autonome en 1879; Il occupe les bâtiments de Saint-Georges, rue Goussaud.
Construction de la Salle des Fêtes (1882-1883).
Présence d’une Vorklasse de trois années.
Internat fermé en 1906.

Lycée de garçons de Metz (1918-1940) :
Effectifs : 1068 élèves en 1920; 674 en 1929; 1193 en 1938.
Développement des classes élémentaires et primaires.
Loi du 14 mai 1930 : nationalisation du lycée.
1934-1936 : construction de l’internat.

Gymnasium et Oberrealschule (1940-1944) :
Effectifs respectifs : 251 et 352 élèves pour l’année 1942-1943; 182 et 308 élèves en mars 1944.

Lycée d’État de Garçons de Metz – Lycée d’État Fabert :
Effectifs : 1213 élèves en novembre 1945; 1409 en décembre 1956; 1651 en octobre 1965; 986 à la rentrée 1975; 1700 en 1993 (et tendance à la stabilité actuellement).
Abandon de l’annexe Barbot en 1969.
Mixité en 1971.
Abandon progressif du premier cycle (début des années 70).
Extension des classes préparatoires.
« Annexion » de Sainte-Constance (1954-1973)
Construction du « Palais des Sciences » (ouverture des deux ailes respectivement en 1956 et 1960).
Ouverture de « Tocqueville » à la rentrée 1999.
Ouverture de la nouvelle demi-pension en novembre 2002.

 

Programme des festivités

9 décembre 2003 : Metz Illuminée :
Dans le cadre des festivités du Bicentenaire, le lycée a participé à la 11ème édition de la Marche Metz Illuminée le samedi 9 décembre 2003.
Celle-ci consiste à découvrir, en une dizaine de kilomètres, les rues et les monuments de la ville et de profiter des illuminations de Noël.
Cette marche a été un immense succès puisque les organisateurs ont enregistré 12683 marcheurs avec cartes de participation, et environ 3000 marcheurs sans cartes.
C’est donc plus de 15000 personnes, venues de tous les horizons, français, allemands, belges, luxembourgeois, suisses, etc, qui ont traversé Fabert dans un circuit d’environ 800m de 15h à 21h.
Passant par le cloître de l’abbaye, la grande cour, le Petit Lycée, Ste Constance et sortiant par la cour d’honneur, les marcheurs ont été surpris de découvrir les richesses patrimoniales de notre lycée.
Beaucoup ont dit la chance des lycéens de Fabert de pouvoir travailler dans un aussi riche environnement que la plupart des messins, eux-mêmes ignorent.
La traversée de Fabert a marqué les esprits de tous les marcheurs, merci à tous ceux qui ont participé à la réussite de cette manifestation.

Le coordinateur de la marche : Bernard CLEMENT

Conférences :

2003-2004Le BicentenaireConférencier
"Le lycée napoléonien"
9 janvier 2004 20h30
M.Gerard MICHAUX, professeur à l'université de Metz.
"Le lycée Fabert"
30 janvier 2004 20h30
Mme Aline CORDANI, professeur au Lycée Fabert, Metz.
"Tocqueville et la nature de la démocratie"
2 mars 2004 20h30
M. Pierre MANENT, directeur de l'étude à l'Ecole des Hautes Etudes.
"Pierre-Louis Roederer"
12 octobre 2004 20h30
M. Thierry LENTZ, historien, directeur de la Fondation Napoléon
"Les espèces perdues, objets de discorde ou de concorde chez les naturalistes du XIXème siècle?"
28 septembre 2004
M. Gilbert GISCLARD, professeur au lycée Fabert, Metz.

La conférence de Mr. Lentz « Pierre-Louis ROEDERER » sera aussi l’occasion d’inaugurer la dénomination de la salle de réunion et la plaque correspondante.

Né à Metz, le 15 février 1754.
Avocat et conseiller au parlement de Metz, il fut député aux États généraux en octobre 1789. Journaliste pendant la Révolution, il dut à Talleyrand d’avoir été rayé de la liste des déportés au 18 fructidor.
Il prépara, avec Sieyès et Talleyrand, Regnaud et Volney, le 18 brumaire et fut ministre des Finances de Joseph Bonaparte à Naples en 1806, conseiller d’État et sénateur sous l’Empire.
Roederer fut l’ami des philosophes, professeur d’économie politique, rédacteur au Journal de Paris. Il a écrit une histoire de l’hôtel de Rambouillet sous le titre de Mémoires, et a laissé des ouvrages politiques, littéraires, d’histoire, et sept comédies. Il faisait partie de l’Académie de Metz. Trois Causeries de Sainte-Beuve.
Mort le 17 décembre 1835.

Expositions :

10 juin 2003 au 30 septembre 2003 : Exposition de matériel scientifique ancien :
Mise en place à l’initiative de M. André WERNETTE, professeur attaché de laboratoire au Lycée FABERT, aujourd’hui en retraite, l’exposition des matériels anciens de sciences physiques s’est déroulée du 10 juin 2003 au 30 septembre 2003.

Parmi ces dates, nous retiendrons le moment phare que constitue la visite de Mme Claudie HAIGNERE, ministre déléguée à la recherche et aux nouvelles technologies, qui nous a honorée de sa présence le 11 juin 2003.
Par ailleurs, cette exposition a été largement visitée durant la journée du patrimoine qui s’est déroulée le 21 septembre 2003. En effet, au delà de sa valeur scientifique et historique, le matériel présenté offre souvent dans sa réalisation et son esthétique, des qualités proches d’une véritable œuvre d’art.

19 septembre 2003 : Napoléon s’expose !

Napoléon s'expose

Dans le cadre du bicentenaire, l’Académie de Peinture de Metz a travaillé en collaboration avec le Lycée FABERT pour la réalisation des toiles. 16 avaient pour sujet Napoléon Bonaparte et 6 représentaient des vues du Lycée (« le rocher de l’exil » d’après Oscar Rex ou « le Lycée vu du Pont St Marcel » par exemple).

L’ACADÉMIE sous la direction de Marie-José BERNARDINI « Théodora » a travaillé pendant près de 6 mois sur le sujet. Les premières toiles ont été présentées pour la visite de Mme la Ministre de la Recherche : Claudie Haigneré le 11 juin 2003.

L’exposition complète installée dans l’ancien réfectoire a été inaugurée le 19 septembre 2003. La totalité des toiles fut présentée au public lors des journées du patrimoine le dimanche 21 septembre de 10h à 17h.

L’exposition a rencontré un vif succès tant chez les amateurs d’histoire que de peinture. Vous pouvez découvrir l’intégralité des toiles sur le site passion peinture.

20 janvier 2004 : Trésors bibliophiliques du lycée :
Exposition de livres anciens.
Inauguration le 20 janvier. Cette exposition se propose de faire découvrir desouvrages anciens, propriété du lycée, des XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles, souvent illustrés de précieuses gravures. Les plus anciens datent des premiers temps de l’imprimerie, ainsi un splendide Tite-Live de 1507.
Ouverture au public les samedis 24 janvier de 14h à 17h et samedi 31 janvier de 9h à 15h, occasion unique de découvrir des merveilles!

Du 19 au 28 septembre 2004 : « Bicentenaire Owen »; Les espèces perdues :
L’inauguration se fera le dimanche 19 septembre à 9h30 sur invitation. L’exposition sera ouverte au public durant la journée du patrimoine, puis sur demande aux professeurs et à leurs classes, y compris des classes d’établissements extérieurs.
Dimanche 28 septembre : conférence de M. Gisclard sur la « naissance du transformisme », à 20 heures en salle des Fêtes.

Musique :

20 avril 2004 : Concert des Lycées :

Le Concert des Lycées aura lieu dans la grande salle de l’Arsenal à Metz sera aussi le « Concert du bicentenaire », avec deux oeuvres représentatives de la production musicale en France autour de 1800 : le Requiem en ut mineur de Luigi CHERUBINI, sur lequel plane l’ombre du Requiem de Mozart et qui fera l’admiration de Beethoven, et, en complément, la singulière Marche funèbre pour la Mort du Général Hoche de Giovanni PAISIELLO, typique des grandioses cérémonies laïques et patriotiques que la Révolution a instaurées, et dans lesquels les meilleurs compositeurs du temps insufflent les premiers élans du romantisme.

Dès le 15 mars on pourra acheter des billets pour ce concert au bureau de la Vie Scolaire du lycée, ou directement à la billetterie de l’Arsenal.

Un second concert aura lieu à Forbach, et certainement un troisième en Allemagne, à Völklingen, dans le cadre de l’Université Populaire Transfontalière, à la fin du mois d’avril.

Programme de la Philharmonie de Lorraine :
Le lycée envisage un projet de concert avec l’Orchestre National de Lorraine qui aurait lieu à l’automne. Plus de détails prochainement.

19 septembre 2004 : journée du patrimoine :
Comme l’année dernière, le lycée vous accueillera gratuitement pour vous faire découvrir ses nombreux trésors historiques. La visite guidée partira de l’exposition « Les espèces perdues », dans le réfectoire 3.

Sport :

5 octobre 2004 : soirée organisée par M.Robert :

Fort de son important palmarès en volley-ball, le lycée vous propose une soirée consacrée à ce sport. Au programme :
– 17 heures : démonstration de beach-volley avec des joueurs « pros » au gymnase du luxembourg.
– 18h30 : match de gala entre une sélection « d’anciens » et l’équipe de Maizières-lès-Metz au gymnase du Luxembourg.
– 20 heures : pot de l’amitié au gymnase du Luxembourg (sur invitation uniquement).
– 21h30 : banquet à la salle des fêtes de Maizières-lès-Metz, dont le lycée remercie la mairie pour sa participation (sur invitation uniquement).
Cette manifestation a reçu un accueil chaleureux de nombreux « anciens » de la section Sports-Etudes. Elle sera complétée par une exposition comprenant photos, articles, clips, etc… présentant l’historique de la section.

6 octobre 2004 : anniversaire de l’ouverture du lycée :
Cette journée comprendra des animations entre 10 heures et 12 heures suivies d’un buffet, avec une suspension exceptionnelle des cours à 10 heures pour le second cycle.
Animations :
– Le groupe musical « les Voleurs de Soupçon ».
– Le groupe musical du Dr.Masius.
– Démonstration d’arts du cirque (jongleurs, etc)
– jeu culturel.
Sont invités au buffet : les élèves et personnels du lycée, les anciens élèves, les représentants des parents d’élèves, les anciens surveillants. Le repas, d’un prix de 5 euros, sera organisé selon des modalités précisées ultérieurement.
Les adultes se procureront un ticket pour le même prix auprès de l’intendance. Les élèves internes et demi-pensionnaires y accèderont gratuitement mais devront s’inscrire auprès de la vie scolaire.