Italien LVC

Dès la 2de, chaque élève peut choisir une 3e langue vivante (LVC) à raison de 3h par semaine. C’est une option commencée en 2de et poursuivie en 1ère et en Terminale.

POURQUOI CHOISIR UNE 3e LANGUE VIVANTE?

-mondialisation des échanges, développement des communications, renforcement des diversités culturelles rendent nécessaire l’usage des langues vivantes étrangères

-c’est un facteur de réussite scolaire, d’épanouissement et cela contribue à la formation citoyenne et culturelle des élèves

-cela permet de consolider la maîtrise de la langue française, de développer son sens critique, sa capacité à nuancer et à comprendre les autres

-l’apprentissage de la troisième langue est facilité grâce à la pratique des deux autres langues, l’élève a des habitudes, il peut aller et venir d’une langue à une autre, d’une culture à une autre

-pendant les 3 années du lycée, l’élève acquiert une souplesse d’esprit, une curiosité et une ouverture qui sont des atouts pour l’orientation après le baccalauréat 

-c’est une option valorisée dans le parcours de formation et pour Parcoursup

POURQUOI CHOISIR L’ITALIEN EN LVC? → étudier l’italien permet de joindre l’utile à l’agréable

-l’Italien au lycée Fabert est une matière vivante et dynamique : sortie au Festival du Film Italien de Villerupt, échange avec le lycée de Jesi (dans les Marches), voyage en Sicile

-l’Italien est la 4e langue la plus étudiée dans le monde, c’est la langue du coeur, c’est une très belle langue, une langue harmonieuse, musicale, agréable à entendre, que l’on apprend avec plaisir

l’Italie fait partie de notre quotidien : chaque jour, nous utilisons de nombreux mots italiens (ciao, piano, bravo, cappuccino, panini, soprano, pizza, graffiti…), nous mangeons italien, nous utilisons des inventions italiennes… et c’est un pays où l’on peut aller facilement (importance des échanges touristiques entre la France et l’Italie)

-l’Italien est une langue accessible, cousine du français, son apprentissage est facilité par de nombreux « mots transparents »; apprendre la langue la plus proche du latin permet d’acquérir de la rigueur ; c’est un enrichissement linguistique qui profitera à la maîtrise du français et des autres langues

-l’Italie est un pays à la culture inégalée et à l’histoire hors du commun : la littérature, le théâtre, le cinéma, la musique, l’art, le design, l’architecture, la mode, la gastronomie… sont mondialement (re)connus

l’Italie possède 60% du patrimoine artistique et culturel européen et 40% du patrimoine mondial ; superpuissance culturelle internationale, l’Italie détient le record du nombre de lieux inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (54 sites classés dont 49 font partie du patrimoine culturel et 5 du patrimoine naturel) ; 15 villes au patrimoine mondial de l’UNESCO ; c’est le 5e pays le plus visité au monde (3e pays le plus visité en Europe)

-la maîtrise de l’Italien offre des poursuites d’études intéressantes dans de nombreux secteurs : LEA, BTS, IUT, Sciences Po, classes préparatoires aux grandes écoles, universités, écoles d’art, de design, d’architecture, de mode…

-l’Italien est une plus-value dans une scolarité :  le plaisir d’apprendre une belle langue, un coup de pouce pour la mention au bac, la possibilité de passer la LVC en LVB voire LVA, un plus pour Parcoursup, des perspectives pour étudier à l’étranger, cela ouvre des portes dans de nombreux domaines (commerce, tourisme, luxe, design…)

l’Italie est le 2e partenaire commercial et industriel de la France, la France et l’Italie collaborent à de grands projets de technologie de pointe (aéronautique, aérospatiale, informatique, robotique, chimie, nucléaire…), les grandes marques italiennes sont connues et implantées en France (mode, design, ameublement, automobile…)

parler italien est un élément de recrutement qui fait la différence, il suffit pour s’en convaincre de chercher sur LinkedIn et de voir les offres d’emploi où l’italien est demandé

Modalités de l’enseignement

L’élève suit un enseignement de 3 heures par semaine qui privilégie l’oral et lui propose un parcours de découverte de la langue, de la culture et de la civilisation italiennes. La découverte progressive de la langue lui permettra de communiquer dans une langue authentique. Les activités sont adossées aux préconisations du cadre européen commun de référence pour les langues (CERL) et se font à partir de documents authentiques qui permettent de développer la pratique de l’oral et de l’écrit tout en s’imprégnant davantage de la culture italienne sur des supports variés : extraits d’oeuvres littéraires, films, chansons, tableaux, articles de presse, documents iconographiques. Le niveau attendu en fin de Terminale (obtention du niveau B1 en fin de lycée) permettra ensuite de communiquer dans la plupart des situations familières, d’exposer ses projets et ses idées dans une langue simple. 

Modalités d’évaluation

évaluation en contrôle continu pour la LVC

-si passage en LVB ou LVA : contrôle continu + épreuves terminales

  • Les LVA, B et C font chacune l’objet d’une note dite de bulletin ou de livret scolaire qui correspond à l’évaluation chiffrée annuelle des résultats de chaque élève pour le cycle terminal.
  • Les LVA et LVB font l’objet de 3 épreuves communes de contrôle continu (2 en première, 1 en terminale)

Ouverture culturelle et internationale pour augmenter le temps d’exposition à la langue et renforcer l’apprentissage

  • échange avec le lycée de Jesi (dans les Marches) → l’échange est le meilleur moyen de progresser puisqu’on est au contact direct des locuteurs italiens, et de découvrir, très concrètement, le riche patrimoine culturel de l’Italie ainsi que le mode de vie des Italiens
  • voyage en Italie (en Sicile, en Toscane ou en Vénétie)
  • festival du film italien de Villerupt

Italien LVC en entrant au lycée : LA vraie bonne idée !

Découvrez tous les avantages de choisir l’italien LVC en entrant au lycée en regardant cette vidéo !

Le programme Trans’Alp : vivre l’Italie en classe de 1ère

Le programme de mobilité « Trans’Alp » est un programme de mobilité d’élèves mis en œuvre par l’académie de Nancy-Metz et Ministero dell’Istruzione, dell’Università e della Ricerca – Ufficio Scolastico Regionale per la Campania. Ce programme a pour but de donner aux élèves la possibilité d’approfondir leur connaissance de la langue du pays partenaire et de se familiariser avec la culture et la vie quotidienne de la région partenaire.

La formule d’immersion individuelle de l’élève favorise l’autonomie et la confiance en soi et développe les compétences clés de l’apprentissage interculturel. L’échange est basé sur le principe de la réciprocité ; les participants séjournent pendant 4 semaines consécutives dans le pays partenaire et s’engagent à accueillir pendant 4 semaines leur correspondant. Durant la période de l’échange, l’élève est hébergé dans la famille de son correspondant et fréquente le même établissement scolaire que lui.

Les élèves prioritaires sont ceux des sections ESABAC et section euro mais tous les élèves motivés, de la LVA à la LVC, peuvent déposer une candidature.

Les candidats postulent en classe de seconde et les départs se font en début d’année de la classe de 1ère.

Contact : DAREIC Nancy Metz

https://dareic.ac-nancy-metz.fr/programme-de-mobilite-individuelle-transalp-avec-litalie/

Découvrez le programme Trans’Alp organisé par la DAREIC de l’Académie Nancy-Metz avec cette vidéo !

 

L’Italien sur le podium des langues qui font la différence sur le marché de l’emploi

70% des cadres interrogés déclarent avoir décroché leur emploi grâce à l’italien

Source : https://rmc.bfmtv.com/emission/quelle-langue-faut-il-apprendre-pour-evoluer-dans-son-job-1772978.html

 

Le Ministre de l’Éducation Nationale à propos de l’italien dans le Secondaire (Sénat, mars 2019)

Dans le cadre de la concertation initiée en 2018 en vue du traité du Quirinal, qui traduit la volonté partagée entre les deux pays de formaliser et renforcer le partenariat franco-italien, il a été rappelé, lors de l’audition de monsieur le recteur de l’académie de Paris en tant que membre du groupe de travail franco-italien sur le traité du Quirinal à l’Assemblée nationale le 14 juin 2018 devant la commission des affaires européennes, « la centralité des rapports culturels entre France et Italie ». Les relations franco-italiennes sont particulièrement importantes notamment dans le domaine de l’éducation, de la culture, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ainsi, l’Italie est le quatrième partenaire de la France en nombre de mobilités scolaires et 854 accords de partenariats entre établissements scolaires français et italiens existent par ailleurs, la France et l’Italie représentent respectivement la 2ème et la 4ème destination des « étudiants Erasmus » de l’autre pays. Quant à l’enseignement de l’italien dans les établissements scolaires français, l’évolution du nombre d’élèves apprenant l’italien est significative : en effet le nombre d’élèves ayant choisi la langue italienne dans le second degré a crû entre 2015 et 2018, passant de 236 207 élèves à la rentrée 2015 à 281 000 à la rentrée 2018. Le nombre d’élèves qui apprennent l’italien depuis la rentrée 2015 a augmenté de 17 %. […] En outre, quatre élèves sur dix au lycée choisissent au titre de leur 3ème langue vivante la langue italienne, qui est de facto la langue la plus choisie à ce titre. A cela s’ajoute l’existence de dispositifs spécifiques liés à l’italien : 56 sections binationales, 22 sections internationales, 129 sections européennes en 2017, ce qui contribue à l’objectif du « processus de la Sorbonne » pour l’enseignement secondaire, facilitant à la fois la mobilité des jeunes, l’apprentissage des langues européennes et l’harmonisation des diplômes de fin d’études secondaire en Europe[…]Tout d’abord, l’italien constitue l’une des langues qui peuvent être choisies au titre de la langue vivante A ou langue vivante B, dans le cadre des enseignements obligatoires communs […] A ce titre, l’italien constitue l’une des quatre langues pour lesquelles un programme spécifique concernant l’enseignement de spécialité Langues, littératures, cultures étrangères et régionales a été publié au JORF le 22 janvier 2019. La valorisation de l’italien peut également s’opérer grâce à l’enseignement des disciplines non linguistiques en langue vivante. […]L’indication section européenne ou section de langue orientale (SELO) et de l’indication discipline non linguistique ayant fait l’objet d’un enseignement en langue vivante (DNL) sur les diplômes du baccalauréat général et du baccalauréat technologique, publié au JORF du 22 décembre 2018, prévoit ainsi que, hors des sections européennes ou de langue orientale, les disciplines autres que linguistiques (DNL) peuvent être dispensées en partie en langue vivante, conformément aux horaires et aux programmes en vigueur dans les classes considérées. Par exemple, sur 3 heures d’histoire-géographie, 1 heure peut être dispensée en italien. Dans ce cas, et cela est nouveau, le diplôme du baccalauréat général et du baccalauréat technologique comporte l’indication de la discipline non linguistique ayant fait l’objet d’un enseignement en langue vivante, suivie de la désignation de la langue concernée (ici l’italien).

 

Témoignages – Pourquoi prendre l’Italien LV3 ?

Par Quentin Sbaglia, 2e année classe préparatoire PC au lycée Fabert :

Lors de mon inscription au lycée Fabert, la possibilité d’étudier l’italien en LV3 m’a tout de suite attiré et ce, malgré le fait que j’étudiais déjà 2 langues. 

Outre le fait que cette langue était déjà dans mon cœur, l’idée d’approfondir mes quelques connaissances linguistiques et ma culture tout en assurant des points supplémentaires pour mon baccalauréat, trois ans plus tard, ne pouvait donc qu’être bénéfique !

Voici quelques lignes sur mon expérience au sein de cette classe.

Mon vécu.

Au cours des trois années passées dans ce cours, j’ai énormément appris malgré le faible poids que peut avoir une LV3 dans un emploi du temps.

Je pense que c’est avant tout grâce à Mme Scivoli-Balland, une enseignante formidable et une personne à l’écoute de ses élèves qui sait transmettre son amour de la langue et sa connaissance de celle-ci à toute personne qui est attentive à ses paroles et qui y met un peu du sien.

De plus, l’italien LV3 vous permettra de voyager un peu !

Un échange dans les Marches ou un voyage en Sicile créeront chez vous des souvenirs et vous feront vivre de bons moments avec vos amis dont vous vous rappellerez toute votre vie.

Et alors, ça valait le coup ?

Vous vous le demandez peut-être : «Et donc, est-ce que ça a vraiment valu le coup?»

Clairement OUI.

Le choix de l’italien est certainement l’un des meilleurs choix que j’ai pu faire dans ma scolarité, tant pour l’apport linguistique que pour les bons souvenirs que j’ai au sein de cette salle L11…

Pour le baccalauréat, j’ai décidé de passer l’italien de LV3 à LV1 et ai été décrocher un 18/20 aux épreuves d’italien, me permettant d’obtenir un bac S avec mention Très Bien.

Oggi, 2 anni dopo, mi sto preparando agli esami per le scuole di ingegneria e l’italiano è ancora con me, per aiutarmi ad ottenere alcuni punti supplementari e riuscire ad integrare la scuola dei miei sogni !

(Aujourd’hui, 2 ans après, alors que je me prépare aux concours des écoles d’ingénieurs, l’italien est encore avec moi , pour m’aider à obtenir quelques points supplémentaires et réussir à intégrer l’école de mes rêves!)

Avec tout ce que cela peut vous apporter de choisir l’italien en langue complémentaire,

Pourquoi hésiter ?

Pauline Licausi, 1ère année classe préparatoire ECS au lycée Fabert :

Bonjour à toutes et tous,
Étant d’origine italienne, j’ai toujours été fascinée par cette langue mais je ne l’ai jamais parlée à la maison. J’étais dans un collège qui ne permettait pas de l’apprendre, je me suis alors tournée vers l’espagnol. Je faisais également du latin et j’ai décidé d’arrêter cette option au lycée au profit de l’italien. C’était une chance pour moi de me trouver dans un établissement qui pouvait m’offrir l’opportunité de m’enseigner la langue de mes racines. J’ai ainsi commencé l’italien en LV3 lorsque je suis arrivée en seconde à Fabert. En arrivant au lycée je ne parlais pas du tout cette langue. Mon niveau actuel a été acquis grâce à l’apprentissage offert par le lycée, d’autant plus qu’une LV3 offre trois heures de langue par semaine, ce qui permet de progresser encore plus rapidement.
Nous avons eu la chance de faire deux voyages pendant ces 3 ans de lycée. Un échange de correspondants à Jesi en seconde dans les Marches et un voyage culturel en Sicile en terminale. Ces expériences ont été très enrichissantes d’un point de vue humain premièrement mais surtout linguistique.
J’ai ainsi choisi au baccalauréat de permuter l’espagnol et l’italien, pour pouvoir passer l’italien en LV2 et l’espagnol en LV3. J’ai obtenu de très bons résultats dans ces deux matières, et même d’excellents résultats en italien LV2.
Je suis actuellement en première année de classe préparatoire ECS au lycée Fabert. Et j’ai décidé d’arrêter l’espagnol, au profit de l’italien, pour les concours que je passerai à l’issue de la seconde année. Je ne regrette en rien ce choix.
Je vous conseille alors de ne pas hésiter si vous souhaitez prendre italien en LV3. C’est une langue très agréable à apprendre et plutôt simple en ce qui concerne l’apprentissage des bases. D’autant plus que les langues font désormais partie intégrante de notre quotidien. 

Olivia Salvaggio, terminale S au lycée Fabert :

Etant italienne d’origine, j’ai naturellement choisi l’option LV3 Italien en arrivant au lycée. Durant mon année de seconde, j’ai eu la chance de recevoir une correspondante puis d’être reçue chez elle à Jesi. C’était un superbe voyage, l’un des meilleurs que j’ai pu faire de toute ma scolarité. L’année suivante, nous sommes allés sur l’île de mon enfance, la Sicile. C’était également un voyage amusant mais j’ai préféré l’échange car nous étions plus libres. Ayant un bon niveau en italien, j’ai pu passer en LV2 italien avec l’accord de madame Scivoli. Cela m’a aidé à améliorer et perfectionner mon niveau. Je ne garde que de très bons souvenir de ces trois années en classe d’italien car en plus d’avoir voyagé, nous avons eu la chance d’avoir eu une professeur super gentille et à l’écoute de ses élèves.

Lisa Toussain, 1ère année de fac :

La LV3 italien m’a énormément appris tant d’un point de vue culturel, social que linguistique. J’ai eu l’occasion de découvrir la vie italienne et ses moeurs à travers deux magnifiques voyages. J’y ai fait de belles connaissances. De plus, la LV3 italien apporte un réel “plus” à mon profil universitaire et bientôt professionnel : je peux me démarquer grâce à l’apprentissage d’une langue supplémentaire !